La commune est engagée dans un changement de pratiques dans l’entretien des voiries et des espaces verts communaux, ceci afin de répondre aux exigences de la loi Labbé de 2014 et de limiter l’exposition des agents et des habitants aux produits phytosanitaires.

Pour aller plus loin, notre équipe a adopté la gestion différenciée des espaces verts (pelouses, fleurissement, massifs d’arbustes, arbres, allées piétonnes…) en adaptant l’entretien aux particularités de chaque site. Cette pratique vise à préserver et développer la biodiversité (faune et flore), mais aussi de réduire les déchets verts, la consommation de carburant, et le temps d’utilisation des engins thermiques (donc leurs entretiens). Enfin, elle permet d’optimiser le temps de travail des agents, et sa pénibilité (TMS, maux de dos…)

Voici quelques exemples :

1- Alternatives aux désherbages : 

Les paillages (couvre-sols minéraux et organiques) ou Plantes couvre-sol (iris, géranium vivace,..)    
⮲ Valorisation des déchets de taille, économie d’eau, préservation de la faune 

L’enherbement, les jachères fleuries de pieds de mur
⮲ Embellissement, favorisation de la faune



2- Tonte et fauchage raisonnés

 En noir, zones nécessitant une tonte régulière pour assurer une circulation agréable.

En rouge, zones pouvant rester enherbées pour favoriser la faune et la flore.



3- Entretien du cimetière

Maintien de l’ensablement des allées centrales

Enherbement adapté aux sols pauvres , (graminées à pousse réduite) dans les autres allées

Jachères fleuries pour embellir.

RP-1-06.21

Document de présentation de la gestion différenciée des espaces verts lors de la réunion publique du 30 juin 2021